17/06/2020

Métier de référenceur : les outils

Métier de référenceur

Pour un résultat et une efficacité optimale dans le travail, l’être humain se sert de différents outils pour lui faciliter la tâche, et le métier de référenceur ne fait pas une exception. Dans ce cas précis, l’amélioration du référencement d’un site web nécessite des outils assurant performance et innovation. Mais souvent, si les outils sont gratuits, les options sont réduites, et les outils payants proposent à l’inverse des options complètes.

Passer le site web en revue

Faire le référencement d’un site web nécessite d’abord qu’on passe ce dernier en revue afin d’en extraire les failles existantes qui engendreraient des conséquences néfastes pour le site. Deux outils gratuits sont proposés pour procéder à cette analyse :

Xenu : un robot, communément appelé crawler qui passe le site en revue pour mettre en exergue des informations telles les balises « title », les « méta-descriptions » du site ainsi que les codes d’erreurs renvoyées par les pages, etc.

Screaming Frog: un outil avec plus d’options que le précédent, il informera sur les balises, les attributs alt, le nombre de liens attachés à la page (internes ou externes). On peut aussi citer sa qualité ergonomique. Malheureusement, la version gratuite est réduite à 500 URLs. Il existe une version payante dont le prix ne dépasse pas les 100 € et un seul ordinateur permet d’en obtenir la licence.

Garder la localisation en vue

Myposeo : cet outil est recommandé pour suivre la localisation des sites. Avec celui-ci, il est aisé de créer des groupes, de classer les mots clés, d’ajouter plusieurs URLs. À la fois ergonomique et facile à employer. C’est d’autant plus intéressant puisqu’on peut suivre le positionnement des concurrents.

Ranks: cette plateforme vous offre un large choix de graphisme et cela selon votre convenance. Son plus : il présente deux outils ludiques : le Serpomètre et la Sandbox. Avec le premier, on peut évaluer les mobilités dans les résultats de recherche de Google, et avec le deuxième, on a la possibilité de savoir si le site est présent ou non dans ces résultats.

Connaitre l’évolution des backlinks

Ahref : un bon outil pour suivre la progression des backlinks. Le Netlinking se révèle indispensable pour augmenter sa cote de popularité. Alors Ahref indiquera le nombre de liens externes qui pointent vers le site web, ainsi que le pourcentage du lien en nofollow, dofollow, mais également le positionnement de ces liens.

Majestic SEO : recommandé notamment par l’Agence 404 pour le suivi des backlinks, celui-ci est similaire à Ahref à une exception près, Majestic SEO est plus fiable est dispose même d’un indice de confiance.

Des add-on pour navigateur

Pour faire l’analyse de certains points intéressants en SEO, les référenceurs utilisent de petits add-on ou des plug-ins qu’ils installent sur les navigateurs favoris des utilisateurs :

  • on peut découvrir à la fois la localisation de l’hébergeur web et son adresse IP ainsi que son voisinage avec FlagFox (sur Firefox)
  • on peut analyser le code, le balisage sémantique, la typologie des liens avec Web Developper (sur Google Chrome et Firefox)
  • on peut examiner certaines données comme l’AlexaRank avec Pagerank Status (sur Google Chrome)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *